Voile. Le Spi Ouest-France s'ouvre à de nouvelles séries, dont les bateaux volants ! 

Pâques à la Trinité. Immuable comme le retour des hirondelles au printemps, le Spi Ouest-France reprendra ses quartiers à la Trinité-sur-Mer pour le week-end de Pâques. Pour l’édition 2019, le calendrier fait bien les choses puisque la fête pascale a lieu le 21 avril, ce qui la place assez loin dans le printemps et que statistiquement en tout cas, les conditions météo sont plus favorables à cette époque, que fin mars. Cette 41e édition du Spi Ouest-France Destination Morbihan devrait donc permettre à un nombre plus important de skippers d’engager leur bateau dans la plus grande compétition de voile en France. « On s’attend à dépasser les 400 engagés » annonce Antoine Croyère, président de ma Société Nautique de la Trinité, co-organisatrice de l’évément. Ce serait, au minimum, une trentaine de bateaux de plus que l’an dernier 376. Laura Flessel est à La Trinité-sur-Mer à l’occasion du 40e Spi Ouest-France Destination Morbihan. | Marc Ollivier Pour apporter un nouveau souffle à l’épreuve, les organisateurs ont décidé d’ouvrir leurs portes à de nouvelles catégories. Les Mini 6.50. Le Spi Ouest-France ne figure pas officiellement au calendrier de la classe, mais de nombreux skippers ont déjà annoncé leur présence. Une vingtaine de Mini 6.50 sont attendus, pour quatre jours de parcours côtiers en double. Les Class40. Là aussi, le Spi n’est pas au calendrier de la classe, mais plusieurs concurrents, dont certains piliers de la catégorie, basés en Bretagne sud seront présent. Là aussi, quatre jours de longs parcours côtiers, en double, pour ces bateaux qui auront la Transat Jacques-Vabre à leur calendrier en fin d’année. Les Figaro 2. L’arrivée du Figaro 3 a mis sur le marché, près de 80 Figaro 2, qui se sont arrachés comme des petits pains, pour des sommes raisonnables entre 45 000 et 55 000 euros tout équipés. Des amateurs confirmés, cœur de cible des Transquadra, se sont porté acquéreurs de ces voiliers très compétitifs. Ils devraient, être, au moins, une quinzaine à participer, en double sur des parcours côtiers, au Spi Ouest-France 2019. Les Easy to Fly. Ce devrait être la grande attraction du Spi Ouest-France. Ces catamarans de sport à foils, de 8,50 m, volant littéralement au-dessus de l’eau, sont construits à la Trinité-sur-Mer par la société Absolute Dreamer de Jean-Pierre Dick. Cette nouvelle série de voiliers évoluant à très haute vitesse est émergente et envisage de se constituer un championnat dont le Spi Ouest-France serait la première épreuve. Pour l’instant, 10 exemplaires de l’ETF 26, seulement de  ce bateau existent, et ils ne pourront pas être moins de six pour l’épreuve trinitaine. Ce nouveau souffle ne va pas sans poser quelques difficultés, logistiques et financières, à la SNT qui se voit dans l’obligation d’organiser un sixième rond de course uniquement pour ces bateaux évoluant à très haute vitesse. Les Easy to fly pourraient également proposer, au public, des runs de vitesse  dans le chenal de la Trinité, devant la SNT. Côté village, la disposition va aussi subir quelques modifications avec un nouveau chapiteau pour les équipages, situé directement à la sortie des pontons. La convivialité et l’esprit « after régate » restant au cœur des préoccupations des organisateurs. Le Spi Ouest-France Destination Morbihan, c’est aussi, un nouveau site internet : spi-ouestfrancem sur lequel il sera possible de s’inscrire prochainement.   La classe des Open 7,5 40ème édition du Spi Ouest-France Destination Morbihan. Compétition de voile organisée par la Société nautique de La Trinité-sur-Mer et le quotidien Ouest-France. | Marc Ollivier

Comments